Vous savez que j’aime les challenges ! Je n’ai pas souvent fait de macarons. Voilà deux bonnes raisons qui m’ont poussé à participer au Concours International du macaron amateur. Ce concours comporte cette année 13 étapes de sélections régionales  et 4 hors frontières. Je me suis inscrit à l’étape de Bergerac organisée par François Granger, maître pâtissier et chocolatier et membre de l’association “Relais Desserts”

Déroulement des sélections régionales
(sources du site www.concours-macarons-amateur.com )

Les 20-25 candidats amateurs préalablement inscrits doivent réaliser (chez eux et par leurs propres moyens) et fournir au Jury 15 macarons individuels identiques de taille classique. Goût sucré mais totale liberté pour le(s) parfum(s).
Un descriptif de leur recette leur sera également demandé.

Les 5 critères de notation.
Les réalisations sont notées par le jury sur un total de 40 points:  Aspect : 5 points  –  Régularité : 10 points – Texture (macarons et garniture): 10 points  –  Goût et saveurs: 10 points  –  Originalité de la recette: 5 points.
Les jurys régionaux sont composés de grands professionnels de la pâtisserie et de la gastronomie ainsi que de personnalités des médias régionaux.
A l’issue de la sélection, seul le 1er prix sera sélectionné pour la «Finale du Macaron Amateur International» se déroulant au printemps suivant, dans l’une des villes organisatrices.

Mon macaron au thé Earl Grey et bergamote

J’ai cherché une association de saveur originale et surtout peu sucrée, car c’est souvent ce qui ne me plaît pas dans un macaron. Je me suis inspiré une nouvelle fois du livre “Fruits” de Cédric Grolet pour me décider.

Il sera garni d’une ganache au chocolat noir Equateur 76% infusée au thé Earl Grey et d’un confit de bergamote fraîche. Après plusieurs essais, j’ai réussi à trouver un équilibre satisfaisant. J’étais surtout conquis par le peps qu’apportait le confit de bergamote. Une vivacité qui réveille les papilles. Mais je me rends vite compte que ce macaron a un gros point faible. Le confit très humide détrempe les coques. Il faudra donc bien calculer à quel moment garnir les coques pour qu’elles ne soient pas trop molles à la dégustation.

Résultats 

Inutile de faire durer le suspense plus longtemps. Ma réalisation s’est classée 7ème sur 18. Déception ?  non pas vraiment. Ce que je craignais est arrivé. La texture de mon macaron était trop humide. Mais le jury a été réellement séduit par les saveurs et surtout, je suis reparti avec une astuce de François Granger pour améliorer la texture de ma recette. C’est ce que j’étais venu chercher !

Bravo à Fabien Gutierrez pour son macaron citron de Menton, Yuzu et gingembre qui remporte le concours.
Et bravo à tous les autres pour leur réalisation. Le niveau est vraiment très bon.

C’était vraiment une chouette expérience. Encore de belles rencontres dans une ambiance très sympa avec des candidats passionnés et passionnants…

Un grand merci aux membres du jury pour leur disponibilité et leur bienveillance. Merci aussi pour l’organisation de tels événements qui permettent à des amateurs de progresser et d’échanger avec de grands professionnels.

Je termine bien sur par un énorme merci à François Granger et sa femme Nathalie pour leur accueil chaleureux et leur très grande gentillesse.

5 commentaires sur “Concours du macaron amateur

  1. Mélanie Launay

    Coucou Clément, superbe ce site, on a juste envie de tout dévorer ! Continue à nous faire rêver et saliver ! Hâte de découvrir la suite…

  2. Agathe

    Mais mais mais ?! J’aurais donc pu être en finale avec toi !!
    Peut-être l’as-tu apprise entre-temps mais j’utilise une astuce plutôt géniale pour éviter le detrempage des coques… : je les chablonne au beurre de cacao (ou à défaut, au chocolat blanc) ! Imparable comme barrière à l’humidité !

    1. Clément Lhoumeau

      Hey Agathe !!!! tu es en finale ? alors bravo !!!! Et j’avais pas pensé à chablonner alors que je le fais pour mes fonds de tarte !!! Encore un manque d’experience 😉 Je le referai cette année :)Bonne chance pour la suite et ravi de te voir ici ! Bises

      1. Agathe

        Je suis allée en finale, oui, merci !! J’y ai du coup rencontré Fabien 🙂
        Je raconte ma sélection et la finale, sur mon blog d’ailleurs.
        Et effectivement, même technique que pour les fonds de tarte ! C’est nickel avec ça ! Elle restent croustillantes et moelleuse, comme il faut 😍
        Bonne chance pour cette année, moi je serais jury de ma région 😉
        Bises !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.