Le temps passe à une vitesse folle… Déjà en 5ème semaine. Nous étions douze pâtissiers et nous ne sommes plus que sept. Là, tout de suite, vous vous dites que je me trompe et que nous sommes encore huit. Oui mais voilà, Sylvain a eu un petit souci de santé, et a dû rentrer chez lui prématurément. Mais rassurez-vous, il va super bien et je le salue très chaleureusement.

Le thème de cette semaine est les gâteaux renversés… Je crains le pire. Que nous réservent Cyril et Mercotte ? Vais-je encore devoir me battre pour sauver mon slip ? Débrief…

 

Classique revisité : La tarte Tatin

Je n’ai jamais fait de tarte Tatin de ma vie mais je sais évidemment ce que c’est. Ne pas utiliser de pommes ne fait pas forcément peur. L’association poire/caramel est connue comme le monde donc bon… Une pâte sucrée comme j’aime, de la poire pochée et caramélisée, une crème légère pour lier le tout et ça devrait le faire. Pour mettre ma petite touche technique, je viendrai déposer un disque d’opaline dessus et le tour est joué. Oui mais sous la tente, il est rare que tout se passe comme prévu. Les poires qu’on me met à disposition sont des briques. Aucune critique envers la régie cuisine car franchement ce sont des As pour dénicher tout ce qu’on demande (souvenez vous du corosol de Leila…), mais du coup pour réussir à les pocher et les caraméliser, c’est difficile. J’ai de gros soucis sur la fabrication de ma pâte sucrée qui devrait pourtant être une formalité. Le temps passe, mes poires sont trop dures, ma crème tient de justesse et je ne sortirai pas mon opaline.

Le verdict tombe : c’est bon, mais les poires ne sont pas assez nombreuses et fondantes. J’espère malgré tout ne pas être dans le flop………… et………. flop. Je prends un coup sur la tête.

 

Épreuve technique : La pomme au riz

J’ai toujours la boule au ventre lors des épreuves techniques à cause de mes précédents résultats… Moi qui me considère comme technique. Est ce que je vais enfin pouvoir réussir ? Quand je découvre les ingrédients, j’imagine très vite que c’est un riz au lait. Super, je n’en ai jamais fait. Les détails sur la recette de Mercotte sont de moins en moins nombreux. Aucune indication sur le temps de cuisson. Il va falloir goûter et puis, allez, avouons le, peut être avoir un peu de chance… Les pommes en rosace, j’avais déjà fait ça aux entraînements de CAP. Pour m’être déjà planté j’avais bien fait attention au sens de la rosace ! Oui mais voilà c’est un montage à l’envers… Je n’aurai aucune remarque sur le sens de ma rosace. Je trouve ma coloration magnifique mais quand j’aperçois celle de Rachel, immédiatement je me dis que c’est la sienne qui est correcte. Son caramel est blond comme indiqué, le mien est ambré… Ça Mercotte le remarquera. Tout se jouera alors sur la cuisson du riz. Je goutte très très régulièrement et surtout je ne forcerai jamais le feu. Je me rappelle parfaitement avoir été un des derniers à terminer la cuisson. Vous vous souvenez du petit coup de chance dont je vous ai parlé un peu plus haut ? Et bien voilà mon riz est cuit parfaitement. Il est hors de question que je me la raconte… J’ai eu un gros coup de cul, c’est tout! On peut remarquer lors du montage qu’il y a eu au moins 10 bonnes minutes de prise au froid pour le gâteau. On en était tous à attendre. Là c’est l’un de mes meilleurs moments sous la tente… Qu’est ce qu’on a rigolé !!!
Je sais que ça va se jouer entre Rachel, Mathieu et moi. Je suis quasi sûr que Rachel va remporter la mise jusqu’au moment où Cyril et Mercotte ont un doute sur le riz. Il ne reste que Mathieu et moi. Je finis premier… Je n’en reviens pas.

Épreuve créative : Défiez les lois de l’apesanteur ! 

Dans cet intitulé, je pense bien évidemment à un gravity cake comme tout le monde. Lors de la préparation en amont de cette épreuve (mais oui, bien sûr que nous les préparons en amont, vous pensiez qu’un amateur peut dégainer une idée en 10 secondes ?) je me suis dit qu’on verrait beaucoup de gravity cakes. Moi ça me ramène au cake design et c’est pas mon truc. Je reprécise pour ceux qui me suivent depuis peu, que je ne dénigre absolument pas le cake design. C’est un travail d’artiste, et je n’en suis pas un.

Il y a un gâteau que j’affectionne et que tout le monde raffole chez moi, c’est le Trianon. J’adore parce que c’est super léger et tellement gourmand. Léger…. léger… comme un nuage… comme une plume… Une plume ? Plus léger qu’une plume ? Tiens, je viens de trouver mon idée. Alors clairement je prends un gros risque. J’imagine très bien un tableau qui raconterait une histoire mais si on sort mon gâteau du tableau il n’aura rien d’un “gravity cake”. Tout va se jouer sur mon support. Si je les embarque dans mon histoire, ça marchera sinon je serai hors sujet.
Je fais un croquis de ma balance et je demande à mon patron qui est un excellent bricoleur de me fabriquer ça. Tout le monde m’a demandé où je l’avais acheté tellement c’était bien fait !
Trois points techniques dans ce gâteau :
– il me faut une mousse légère, sinon mon histoire sera faussée.
– un glaçage parfait car j’ai fait le malin devant Mercotte et si je me loupe, 2.9 millions de téléspectateurs se foutront de ma gueule.
– un décor hyper élégant car j’aime la pâtisserie haute couture et je veux montrer que je suis à la hauteur de ce concours.

Une petite précision sur mon glaçage. Je ne comprenais pas pourquoi je ne les avais pas bien réussis. Mais j’ai eu ma réponse… La régie cuisine m’a prévenu seulement lors de cette emission que la gélatine en poudre qu’elle me donnait, était de la 150 bloom (pouvoir gélifiant). Or moi, j’avais toujours demandé de la 200 bloom! Depuis l’émission 1, je n’ai pas la gélatine demandée et je ne le sais pas ! Du coup, là, je peux corriger et ajuster les proportions. Je suis donc sûr de moi. C’est pour ça que je fais le malin. J’appelle ça un risque mesuré.
La suite vous la connaissez. Un glaçage quasi parfait, un cerclage chocolat brillant un poil cassé, un cercle en sucre tiré improvisé à la dernière minute, quelques décors chocolat, une nougatine, un support qui fait le job. Attendons le verdict. Vont ils se laisser embarquer ?
Quand je regarde ce qu’ont fait les autres, je suis impressionné par beaucoup de candidats. Le donut de Manu est d’un effet saisissant. Le jardin de John est d’une telle élégance… Le bol de Gabriella est très très bien fait. La licorne de Rachel s’envole au dessus d’un arc en ciel… Ouahou ! Leila a eu plus de difficultés et la réalisation de Mathieu ne me convainc pas.

La dégustation, vous avez tous vu ce qu’il s’est passé. Je vais pas m’attarder dessus. J’ai juste vécu une de mes plus belles émotions de ma vie.

Beaucoup de gens se demandent comment on peut pleurer pour un gâteau. C’est très simple. Vous prenez la fatigue, le stress, le fait de toujours tout foirer, et vous aurez une petite idée de l’état dans lequel je suis. Alors quand pour une fois on reconnait mon travail, et qu’en plus on me dit que ma fille, et mon entourage peuvent être fiers de moi (oui le discours de Cyril a été coupé), je craque complet…

Tablier bleu : Clément

C’est forcément incroyable. Je me bats depuis le début pour garder ma place, et là, un tablier bleu tombe du ciel et se pose sur mes épaules… Je suis fier. Je repense à tous ces moments où je voulais rentrer chez moi et abandonner. Merci à tous ceux qui m’ont soutenu… Ils se reconnaîtront. Après, en toute objectivité, je ne pensais pas le mériter plus que Rachel ou Jonathan. Surtout en revoyant l’émission et leurs réalisations. Ils avaient fait un travail formidable. Cyril a été touché et a voulu encourager ma rage de vaincre. Tant mieux pour moi. Mais ne l’oublions pas, bravo aux autres…

Élimination : Jean-Emmanuel

Là, c’est dur. En plus de perdre un excellent pâtissier cake designer, je perds un ami. Ce mec m’a impressionné de par son sang froid, sa bonne humeur, sa gentillesse, sa simplicité.

Chapeau mec. Et à très vite, c’est une certitude !

Masterclass : Caroline Bourgeois

Encore un super moment de partage, d’apprentissage et de rigolade avec une pâtissière très talentueuse. La réalisation de sa montgolfière était génialissime et succulente. Du Cake Design qui me surprend gustativement, ça fait tellement plaisir. Merci Caroline pour ta gentillesse et pour nous avoir transmis un peu de ton savoir.

2 commentaires sur “Le Meilleur Pâtissier : Les gâteaux renversés

  1. claire

    qu’est ce que j’ai aimé regardé cette emission ,un vrai moment de plaisir ,j’avais tjrs hâte que ça commence et pas envie que ça finisse ,tu as gardé des contacts avec les autres candidats ????
    claire du forum

    1. Clément Lhoumeau

      C’était effectivement mon moment, celui que j’avais révé d’avoir… Bien sur que j’ai gardé des contacts avec les autres. LMP c’est avant tout une jolie famille 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.