Si je devais parler d’une pâtisserie ancrée dans mes souvenirs d’enfance, je citerai forcément le kouglof. Effectivement, quand je me retrouvais dans des soirées avec les amis de mes parent durant lesquelles chacun venait avec un petit quelque chose à partager, il y avait souvent du kouglof. C’est peut être bien ma petite madeleine de Proust…

Les amis : recette !

(pour 2 kouglof de 16 cm de diamètre)
(recette de Stéphane Vandermeersch avec quelques petites interprétations personnelles)

  • Pâte à kouglof (J-1)
    – 500 g de farine de gruau
    – 50 g de sucre semoule
    – 10 g de sel
    – 20 g de levure fraîche
    – 5 œufs
    – 16 g d’eau de fleur d’oranger
    – 250 g de beurre tempéré
    – 200 g de raisins blonds

Dans la cuve du batteur muni du crochet mettre la levure. Recouvrir avec la farine de gruau. Mettre les œufs, le sel, le sucre et la fleur d’oranger. Pétrir pendant 4 minutes à la première vitesse. La pâte doit commencer à se décoller du bord, ajouter le beurre tempéré. Pétrir 6 minutes en deuxième vitesse. Arrêter le robot, mettre les raisins blonds et pétrir à la première vitesse afin d’avoir un mélange homogène. Débarrasser dans un cul de poule, filmer et réserver au froid pendant 12 h (idéalement 5°C).

  • Sirop d’imbibage (Jour J)
    – 500 g d’eau
    – 750 g de sucre
    – 70 g de poudre d’amande
    – 45 g d’eau fleur d’oranger

Porter à ébullition l’eau et le sucre et hors du feu ajouter l’eau de fleur d’oranger et la poudre d’amande. Filmer et réserver au froid.

  • Montage et cuisson (Jour J)
    – QS  de sucre glace
    – beurre pommade pour graisser
    – 250 g de beurre (1)
    – QS d’amandes et de noisettes

Sortir la pâte à kouglof du froid. Fleurer le plan de travail, mettre la pâte dessus et la diviser en deux. Bouler les deux pâtons. Beurrer les moules avec du beurre pommade et disposer des amandes et noisettes entières au fond des moules. Percer les pâtons avec le pouce afin de pouvoir les mettre dans les moules. Une fois dedans, appuyer avec les doigts afin de chasser l’air. Faites pousser pendants 2 heures à 30°C. Cuire à 180°C pendant 30 minutes. Démouler et laisser tiédir sur une grille. Pendant ce temps, réchauffer le sirop environ à 40°C et faites un beurre clarifié. Tremper le kouglof dans le beurre clarifié en lui faisant faire un tour. Puis plonger dans le sirop d’imbibage en lui faisant faire 10 tours. Laisser s’égoutter sur une grille. Saupoudrer légèrement de sucre glace.

Bonne dégustation !

 

6 commentaires sur “Le Kouglof

  1. claire

    j’adore tous les gâteaux à pâte levée ,et celui là il donne vraiment envie d’y goûter ,il ne me manque plus que le moule pour le tester. Tu t’es servi de quel moule à kouglof ???? ,autant en acheter un qui soit top .
    merci pour la recette .
    claire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.