Noisette 02

Cédric Grolet s’est fait connaître du grand public grâce à ses trompe-l’œil. Je fais partie de ce public. J’ai été fasciné et je le suis toujours. Je me suis donc lancé dans une série de reproductions de ces pâtisseries. J’ai réalisé la poire, la clémentine, le citron et aujourd’hui la noisette. De ces quatre essais, c’est ce dernier qui m’a fait le plus transpirer. Reproduire du Grolet, c’est du sport ! Ça tombe très bien, je suis sportif…

Chers lecteurs, voici la recette !
(interprétation personnelle de la recette tirée du livre Fruits  de Cédric Grolet aux éditions Ducasse Edition)

(pour 8 noisettes)
mes annotations seront en italiques. 

  • Ganache montée noisette
    – 5g de gélatine en poudre (200 bloom)
    – 30g d’eau
    – 220g de lait (entier)
    – 80g de noisettes torréfiées
    – 100g de chocolat de couverture ivoire
    – 80g de pâte de noisette
    – 450g de crème (je favorise la 35% de mg)

Hydrater au moins 30 minutes avant utilisation, au mieux la veille, la gélatine avec l’eau. Faire chauffer le lait, ajouter les noisettes torréfiées, puis mixer très rapidement au mixeur plongeant afin d’avoir des morceaux de noisettes. Laisser infuser 20 minutes. Passez le lait au chinois et refaites-le chauffer. Versez sur le chocolat fondu pour réaliser une émulsion. Ajouter la gélatine et la faire fondre. Ajouter la crème et la pâte de noisette. Mixer au mixeur plongeant. Réserver au frais filmé au contact au moins une nuit au réfrigérateur.

  • Caramel onctueux
    – 330g de crème
    – 85g de lait
    – 255g de glucose
    – 3 gousses de vanille
    – 4g de fleur de sel
    – 150g de sucre semoule
    – 115g de beurre

Dans une casserole, faire chauffer la crème, le lait, 50g de glucose, les gousses de vanilles fendues et grattées et la fleur de sel. Dans une autre casserole, faites cuire le sucre et les 205g de glucose restant à 185°C, puis déglacer avec le mélange précédent bien chaud (attention aux éclaboussures bouillantes). Chauffer à 105°C, puis passer au chinois. Ajouter le beurre en morceaux lorsque le caramel sera redescendu à 70°C. Mixer au mixeur plongeant. Réserver.

  • Insert caramel
    – 300g de caramel onctueux
    – 21,5g de lait (grosse erreur dans le livre qui indique 215g. Une virgule, ça peux tout changer…)

Détendre 300g de caramel avec le lait. (A ce stade, sans réfléchir, j’utilise 215g de lait comme indiqué sur le livre. Résultat, j’obtiens un lait au caramel tout à fait délicieux mais complètement inutilisable). Ici, le chef Grolet indique de couler le caramel dans des demi-sphères de 4,5cm de diamètre afin de le congeler. Moi je vous le dis, je ne suis pas arrivé à faire prendre le caramel dans mon congélateur à -22°C. Il est resté mou. Du coup je me suis débrouillé autrement. Je l’ai réservé dans une poche à douille pour l’utiliser plus tard.

  • Biscuit moelleux noisette
    – 50g de beurre
    – 50g de pâte de noisette
    – 70g de jaunes d’oeufs
    – 75g de sucre semoule
    – 6g de farine
    – 6g de fécule (Maïzena)
    – 100g de blancs d’oeufs
    – 25g de noisettes concassées

Préchauffer le four à 175°C. Monter le beurre et la pâte de noisette au batteur muni du fouet. Dans un cul de poule, blanchir les jaunes d’œufs  avec 25g de sucre. Tamiser ensemble la farine et la fécule. Monter les blancs d’oeufs dans un batteur muni du fouet et les serrer avec les 50g de sucre restant. Mélanger les jaunes blanchis avec l’appareil beurre-pâte de noisette. Incorporer délicatement les blancs montés, puis terminer par les poudres tamisées. Couler l’appareil sur un tapis silicone et étaler à la spatule sur une épaisseur de 5mm. Parsemez les noisettes concassées. Enfourner pour 13 minutes de cuisson. Détailler des disques de biscuit de 4cm de diamètre à l’aide d’un emporte pièce.

  • Montage 1
    -160g de praliné noisette

N’ayant pas congelé le caramel, le montage est différent de celui indiqué dans le livre.
Monter la ganache noisette. La mettre dans une poche à douille sans douille. Nous allons remplir les 8 premières demies sphères. Remplir aux 2 tiers  les alvéoles de 5,5cm de diamètre. A l’aide d’une petite cuillère faire un creux dans la ganache en la faisant remonter sur les côtés. Couler le caramel onctueux en laissant 3 mm de libre. Couler le praliné noisette. Mettre un tout petit peu de ganache sur le dessus et lisser à la spatule. Faire prendre au congélateur. Passons à la 2ème moitié des demies sphères. Couler là encore de la ganache. Creuser à l’aide d’une petite cuillère. Couler un peu de caramel oncteux. Déposer un disque de biscuit. Couler à nouveau du caramel par dessus. Démouler les premières demies-sphères congelées et les déposer sur la demi sphère non prise. Mettre le tout au congélateur. Une fois pris, démouler et déposer un peu de ganache sur le dessus. A l’aide d’une petite spatule coudée, former une pointe et remettre au congélateur.

  • Enrobage
    -300g de beurre de cacao
    -300g de chocolat au lait de couverture

Faire fondre le beurre de cacao avec le chocolat. Moi j’utilise le micro onde en plusieurs fois en mélangeant souvent.

  • Montage 2 et finitions
    -200g de chocolat de couverture noir mis au point

Planter un pic en bois dans le dessous d’une sphère sculptée en noisette. La plonger dans l’enrobage à 35°C une seule fois environ 4 secondes et la ressortir. Le chocolat va figer rapidement et former la coque. A l’aide d’une brosse métallique, rayer la noisette sur tout le tour. Appliquer de la poudre dorée à l’aide d’un pinceau.

Voilà maintenant l’étape des feuilles en chocolat. C’est cette étape qui m’a posé le plus de problèmes. Voilà l’astuce que j’ai trouvée. Appliquer au pinceau un tout petit peu de chocolat directement sur le dessous et les cotés de la noisette, à l’endroit où viendront se déposer les feuilles. Cela permettra de les faire accrocher…   Sur une petite bande de feuille guitare appliquer au pinceau une petite épaisseur de chocolat. Déposer la noisette au centre et rabattre les côtés sur la noisette à l’endroit déjà chocolaté. Appuyé quelques secondes avec les doigts pour bien accrocher et faire cristalliser au réfrigérateur. Enlever le papier guitare environ 30 minutes après.

Et voilà les noisettes terminées. J’ai trouvé cette noisette vraiment pas simple à faire. Il aura fallu que je recommence certaines choses. Et l’étape des feuilles en chocolat a vraiment mis mes nerfs à rude épreuve. Mais quand elles sont là, elles sont belles et la satisfaction et énorme…

Régalez-vous !

 

Matériel utilisé

Pour cette réalisation j’ai utilisé plusieurs matériels de la marque Pavoni que vous trouverez sur la boutique de mon partenaire Panier des Chefs. (N’oubliez pas que vous je vous fais bénéficier d’une remise de 10% sur cette boutique avec le code CLEMENT-10 )

Gourmet Flex – 8 sphères entières 55 mm

 

12 commentaires sur “La Noisette

    1. Clément Lhoumeau

      Je me suis vraiment joué la vie sur ce décor… J’ai perdu patience… et puis Sandra en m’observant m’a soufflé une idée très logique à laquelle je n’avais pas pensé… Appliqué une première couche d’accroche au pinceau !

  1. claire

    un sacré boulot ,je ne veux même pas imaginer le goût parce que c’est trop dur de ne pas pouvoir goûter……..tu es un orfèvre de la pâtisserie ,quel talent……..
    claire du forum

  2. claudie

    Ta persévérance et ton travail ont payé !! Et en plus tu partages tes secrets !! Quel résultat, juste magnifique, perfection visuelle et certainement gustative ( j’ai oui dire ..). Bravo Clément, tu es un artiste!

  3. Steph

    Salut clement
    Bravo pour cette beauté….
    Tu naurais pas eu de pb avec le biscuit noisette? Pour moi il est sorti tt plat et presque avec un semtiment de non cuit (surement a cause du manque de farine)

    1. Clément Lhoumeau

      Bonjour Stéph ! Merci beaucoup ça me fait super plaisir. Non je n’ai pas eu de soucis avec le biscuit. C’est vrai que c’est un biscuit super fin, je dirai entre 2 et 3mm. Mais oui c’était cuit. A bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.